Info-BlackJack >> Règles

L'objectif du jeu est de faire un total de 21 points ou d'essayer de s'en approcher mais sans pour autant les dépasser, sous peine de perdre directement ses mises. On dit qu'un joueur "saute" ou "crève" quand il dépasse les 21. Au cours d'une partie de Blackjack, tous les joueurs jouent contre le donneur, qui représente la banque. Un joueur est donc vainqueur si son total de point est supérieur à celui de la banque.

Valeurs des points

On compte les cartes en fonction d'une norme pré-établie, selon laquelle les figures valent 10 points et les As en valent soit 1 soit 11 selon le choix du joueur. Quant aux autres cartes restantes, leurs points équivalent tout simplement à leurs valeurs nominales respectives. Quand une main est formée d'un As et d'une figure, on l'appelle Blackjack et quand les 21 points sont obtenus grâce à toute autre combinaison de plusieurs cartes, on compte juste le point 21.

Déroulement du jeu

La partie commence quand le croupier distribue une carte face visible à tous les joueurs en suivant le sens des aiguilles d'une montre, à commencer par celui qui se trouve le plus à sa gauche pour finir par lui-même. Ensuite, il renouvelle cette action, sauf que la dernière carte qu'il tire pour sa personne doit être une carte face cachée. Une fois les cartes servies, le croupier se focalise sur le premier joueur placé à sa gauche et lui accorde autant de cartes supplémentaires qu'il désire. Pour ce faire, le joueur doit annoncer  carte Ÿ à voix haute à chaque fois qu'il en veut une. Le croupier se focalise ensuite sur le joueur suivant quand le précédent s'estime  servi Ÿ ou s'il a dépassé le total de 21 points. Quand il a fini de servir tous les joueurs, le croupier est tenu de jouer son tour. A cet effet, il est obligé de tirer une carte tant que son total de point est inférieur à 17 et doit s'arrêter quand il l'atteint ou l'excède. Si à l'issue d'un tirage, son total de points excède 21, tous les autres joueurs restants sortent gagnants. Sinon, le vainqueur entre lui et le joueur est proclamé en fonction de la hauteur de la main. Quand on se trouve en face d'une égalité, le joueur reprend ses mises et ne gagne aucune autre somme supplémentaire.

Les options supplémentaires du jeu

Le joueur a le droit de recourir à quelques stratégies de jeu possible une fois que les deux premières cartes sont distribuées. A titre d'exemple, le joueur peut faire appel à une  Assurance Ÿ quand la carte face visible du croupier est un As. En agissant ainsi, il se protège d'un éventuel Blackjack du croupier. Pour ce faire, il doit miser une mise supplémentaire qui équivaut à la moitié de sa mise initiale. Si le croupier fait effectivement Blackjack, le joueur perd sa mise mais est payé de 2 pour 1 son assurance. Si contre tout attente, le croupier ne sort pas un Blackjack, le joueur perd automatiquement son assurance.

Le joueur peut également séparer une paire de cartes pour en faire deux mains et deux mises distinctes. Par conséquent, il est tenu de placer la même mise initiale sur la seconde main qu'il vient de former. L'atout de ce procédé réside dans le fait que si les deux mains ont chacune un total supérieur à celui de la banque, le joueur reçoit un gain équivalant au double de ce qu'il aurait normalement pu gagner. Si en séparant deux As, deux 10 ou deux figures, le joueur sort un Blackjack, il sera payé le double de sa mise.

Le matériel utilisé

Si d'en temps les parties de Blackjack se jouait avec un seul jeu de 52 cartes, les casinos actuels utilisent près de 6 à 8 jeux de cartes pour éviter que les joueurs ne puissent compter les cartes. En effet, l'apparition des compteurs de cartes sema un vent de panique au sein des salles de jeux, qui se sont aussitôt empressées de rehausser leur niveau de sécurité.

Compter les cartes

Le principe consiste à suivre les cartes déjà jouées, en déduire si les cartes restantes dans le sabot profite à son jeu ou non et de miser en fonction de cette estimation. Adopter la stratégie de base lors d'un comptage de cartes permet d'acquérir le jeu optimal pour les diverses situations et les millions de mains possibles tout au long du jeu. Il faut généralement miser gros quand les cartes restantes profitent à son jeu et de se servir des informations sur les cartes restantes pour adapter sa stratégie de base pour les diverses mains envisageables. On dénombre plusieurs systèmes de comptage qui ne nécessitent pas que l'on se souvienne avec exactitude de toutes les cartes jouées. La raison étant qu'un système établit des points à attribuer à chaque carte, ce qui fait que le joueur n'aura qu'à effectuer un décompte des points. Si la stratégie de base atténue l'avantage du casino de 1%, le comptage des cartes permet de jouir d'un avantage de 0,5 à 1,5% sur la banque.